Le 17 janvier 2018

Van 2017 Pacific Mini Games – Petits par le nom, Grands par le spectacle

Sacha est notre volontaire francophone au sein du Comité National Olympique du Vanuatu. Il a récemment consacré sa mission aux Mini Jeux du Pacifique, qu’il a eu la chance de vivre aussi bien du côté de l’organisation, que du côté de la compétition en tant que coach des équipes de basketball 3×3. Il revient pour nous sur cet événement exceptionnel !

van17 (2)

Equipes féminines et masculines de basketball 3×3, cérémonie d’ouverture, stade Korman

Ignite the Spirit Within. Tel était le slogan proposé par le Comité d’Organisation des Mini Jeux du Pacifique qui se sont tenus à Port Vila du 4 au 15 décembre dernier. Un événement que j’ai eu la chance de vivre de l’intérieur avec le VASANOC (Comité National Olympique du Vanuatu) et la Vanuatu Basketball Federation.

Les plus sceptiques auront été convaincus, comme en atteste le témoignage de la délégation de Nouvelle-Calédonie, pour qui ces jeux « sont les plus beaux auxquels ils aient participé depuis une trentaine d’années ».

Coïncidence ou non, le pays avait accueilli pour la dernière fois une telle compétition l’année de ma naissance, en 1993, et seulement une douzaine de médailles avaient été remportées par la délégation Vanuataise. 24 ans plus tard, le compte a dépassé les pronostics les plus optimistes : 22 médailles d’or, 29 d’argent et 25 de bronze. Soit un record pulvérisé pour l’ensemble des catégories, avec des médailles dans la quasi-totalité des 14 disciplines proposées pour ces Mini Jeux.

La cérémonie d’ouverture était au-dessus des espérances : un véritable show coloré, mélangeant les danses coutumières des différentes provinces de l’archipel, la culture hip-hop et célébrant la multiculturalité du pays.

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai défilé avec mes amis, joueurs et collègues sur la piste du Stade, rempli à ras bord pour le lancement officiel de cette fête. Porter les couleurs du pays qui m’a donné l’opportunité de le représenter, de défendre son drapeau, et chanter son hymne : la chance d’une vie, comme m’a confié ma collègue australienne, volontaire au VASANOC.

Et ce fut bien le cas. J’ai consacré ma première semaine à l’ensemble de la délégation du Vanuatu, avant de me focaliser avec le basketball sur la compétition de 3 contre 3 lors de la seconde.

Assister Henry TAVOA, mon CEO au VASANOC, aller de compétition en compétition pour supporter nos athlètes, aider sur différentes tâches administratives d’une délégation : tel a été mon programme sur la première partie de la compétition. Je n’aurais pas cru me passionner autant pour le tennis de table, sport dans lequel ma collègue Annolyn Lulu a décroché 4 médailles en compétition individuelle et par équipe. La première médaille d’or a été remportée par son équipe, suivie de l’équipe masculine, emmenée par Yoshua Shing, désigné meilleur athlète masculin par le Conseil des Jeux du Pacifique. Ce mercredi soir-là, dans la salle Korman 1, les murs ont tremblé à chaque coup de raquette de Yoshua, jusqu’à ce dernier point décisif et la délivrance, face à la Nouvelle-Calédonie, que les garçons n’avaient jamais réussie à battre jusqu’alors. Il rééditera le même exploit quelques jours plus tard, en simple cette fois-ci, toujours face à un pongiste calédonien.

van 17

Anolyn Lulu (à gauche) et Yoshua Shing (à droite) contre la Nouvelle-Calédonie, Stade Korman 1 (©Lava Photography)

 

Vint ensuite le moment de changer de casquette pour moi, et de coacher les équipes masculine et féminine de basketball en 3 contre 3. Après 3 mois de préparation, la compétition arrivait enfin pour passer au révélateur l’équipe et les acquis des derniers mois. Les garçons, parfois trop stressés et ayant eu du mal à se libérer en début de compétition, ont fini 8e sur 9 équipes, remportant 2 victoires dont une après prolongation face aux Iles Cook. Les filles ont quant à elles remporté la médaille de bronze, première médaille de l’histoire de la fédération, en ne s’inclinant que de quelques unités en demi-finale face à la Papouasie Nouvelle-Guinée, une des meilleures nations en niveau basket dans le Pacifique.

van17 basket

Equipe féminine de Basketball 3×3 après leur médaille de bronze

Au-delà des médailles et des succès, les Jeux ont été une réussite au regard de l’engouement populaire qui s’est créé autour. 12 000 personnes pour le premier match de l’équipe féminine de football, la salle Korman 1 remplie pour la boxe. Avec des prix adaptés au niveau local (moins de 4€ pour un day pass, moins de 30€ pour voir l’ensemble des compétitions), ces Jeux ont permis à la population locale de venir soutenir leurs proches, amis ou parents sur leur propre sol.

Après ce succès, les décideurs politiques et sportifs ont déjà évoqué une candidature pour 2027, pour les Jeux du Pacifique cette fois-ci. En espérant que l’esprit de 2017 inspire celui de 2027.

Sacha Duthu, volontaire francophone 2017 au Vanuatu