L’AFCNO

l’AFCNO

Histoire

Donner corps à la francophonie sportive

C’est en 2009, lors du XIIIe Congrès international olympique de Copenhague, que plusieurs comités nationaux olympiques (CNO) francophones s’accordent pour la première fois sur la nécessité de s’unir et d’agir, ensemble, pour renforcer la place de la francophonie au sein du mouvement olympique.

Cette démarche collective se concrétise moins d’un an plus tard à l’occasion de l’Assemblée générale constitutive du 26 mai 2010. A Paris, 35 CNO donnent naissance à l’Association francophone de comités nationaux olympiques (AFCNO).

En 2016, l’AFCNO réunit 47 membres, représentant ainsi près du quart des pays affiliés à l’Association des comités nationaux olympiques (ACNO).

Grâce à la modification de ses statuts en 2013, l’AFCNO permet également à des organisations sportives ayant pour objet la promotion de la francophonie de devenir organisation associée.

Se mettre au service de ses membres

En 2010, grâce au soutien du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), l’AFCNO lance le programme de volontariat sportif francophone qui permet de mettre à disposition des CNO membres de jeunes volontaires dans le cadre de missions de développement. En 2014, la troisième édition du dispositif est la première entièrement coordonnée par l’AFCNO avec le soutien de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et du Comité national olympique et sportif français.

L’AFCNO est ponctuellement sollicitée par ses membres pour coordonner des actions de coopération. En 2012 et 2014, avec le soutien de l’OIF et du CNOSF, elle a ainsi contribué à équiper les délégations d’une dizaine de ses membres pour participer aux Jeux Olympiques de Londres et aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nankin.

A l’occasion de la 5e Assemblée générale, les membres et organisations associées de l’AFCNO ont adopté à l’unanimité un plan de développement ambitieux, donnant corps à l’espace de dialogue et de coopération initié par l’association depuis sa création. Progressivement mis en place à partir de 2015, ce plan se décline autour de trois thèmes principaux :

  • Une organisation qui évolue ;
  • Une organisation au service de ses membres ;
  • Une organisation reconnue dans un environnement international.

L’AFCNO et l’Organisation internationale de la francophonie

En 2010, Son Excellence Monsieur Abdou DIOUF, Secrétaire général de l’OIF jusqu’en 2014, a reçu en audience les membres du Comité exécutif de l’AFCNO nouvellement élu, marquant ainsi le début d’une fructueuse collaboration entre les deux organisations.

En 2012, l’actuelle Secrétaire générale de l’OIF Madame Michaëlle JEAN, alors Grand Témoin de la Francophonie pour les Jeux de Londres, était l’invitée d’honneur de la 3e Assemblée générale de l’AFCNO.

En 2013, les deux institutions ont officialisé leurs liens par la signature d’un accord-cadre de coopération. Depuis lors, l’OIF et l’AFCNO développent plusieurs actions en commun au service de la structuration et du développement du mouvement francophone.

l’AFCNO

Gouvernance

LL’AFCNO compte actuellement 47 CNO membres issus des cinq continents, soit près de 1/4 des CNO membres de l’Association des comités nationaux olympiques (ACNO).

Le Comité exécutif de l’AFCNO, élu pour la première fois en mai 2010 et reconduit en 2012, pour une période de quatre ans, est composé de :


  • Professeur Alain Fréderic EKRA

    Président (Côte d’Ivoire)

    Le Professeur Alain EKRA a été président de la Fédération internationale de basket-ball de la Zone Afrique (FIBA-Afrique) jusqu’en 2014 et également ancien ministre de la santé de Côte d’Ivoire. Il est actuellement le 1er vice-président du Comité national olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CIV).


  • Monsieur Denis MASSEGLIA

    Secrétaire général (France)

    Ancien président de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron, Denis MASSEGLIA a été élu en 2009 à la présidence du Comité national olympique et sportif et français (CNOSF). Il est par ailleurs premier vice-président du Comité international des Jeux Méditerranéens, membre de la commission marketing de l’ACNO et membre de la commission éducation olympique du Comité international olympique.


  • Monsieur Kamal LAHLOU

    Vice-président (Maroc)

    Kamal LAHLOU est vice-président du Comité national olympique marocain. Il est également président de la Fédération Royale Marocaine d’Haltérophilie.


  • Monsieur André ANGWE ABOUGHE

    Trésorier (Gabon)

    Ancien président de la fédération gabonaise de Judo, il est actuellement Secrétaire Général du Comité national olympique du Gabon et Secrétaire général de l’Union Africaine de Judo. André ANGWE ABOUGHE est par ailleurs député à l’Assemblée Nationale du Gabon.

En 2013 et 2014, l’Assemblée générale a souhaité faire évoluer la gouvernance de l’AFCNO en:

  • créant le statut d’ « organisation associée », notamment pour permettre aux unions sportives francophones de rejoindre l’association ;
  • annonçant l’intégration prochaine d’un représentant des athlètes au sein du Comité exécutif.

L’Union mondiale francophone de taekwondo (UMFT) et l’Association francophone de badminton (AFB) sont les premières unions sportives francophones à rejoindre l’AFCNO lors de l’Assemblée générale 2014. Elles sont rejointes en 2015 par l’Union francophone de cyclisme (UFC) et la Fédération francophone de baseball et softball (AFBS).

L’Assemblée générale annuelle est organisée chaque année en marge de l’Assemblée générale de l’ACNO, à l’exception des années où sont organisés les Jeux de la Francophonie, auquel cas elle se tient en marge de cette manifestation.

Cliquez ci-dessous pour télécharger :