Le 12 août 2015

Le Gabon forme ses dirigeants

Depuis l’année dernière, le Comité National Olympique Gabonais (CNOG) organise régulièrement des séminaires de formation destinés aux cadres et dirigeants d’organisations sportives. Il s’agit alors d’enseigner les grands axes de l’administration sportive en l’espace de moins d’une semaine.

Le premier séminaire fut donné à Libreville au siège du Comité, en juillet 2014. Une vingtaine de personnes ont participé à cet événement, durant lequel six intervenants – dont deux sont titulaires du Master exécutif en management des organisations sportives (MEMOS) initié par la Solidarité olympique – ont animé les cours. Leadership, gestion d’un budget, marketing du sport, tenue d’une réunion…, autant de thèmes abordés qui ont su ravir les participants venus de divers clubs, ligues et fédérations. Ceux-ci se sont montrés particulièrement intéressés, et ont convaincu le CNOG de la nécessité de ces cours, non seulement dans la capitale, mais également en province.

Léon Louis Folquet, Président du Comité National Olympique du Gabon, revient sur la genèse du projet :

« En premier lieu, nous avons découvert la possibilité de réaliser de tels cours en étudiant les différents programmes que la Solidarité Olympique soutient. L’objectif de ces séminaires est d’offrir un renforcement de capacités aux dirigeants sportifs, ainsi que des outils d’aide à la décision et d’améliorer leur culture sportive. Pour le choix des thématiques, nous avons au préalable organisé des rencontres et des discussions avec les fédérations et les responsables d’associations afin de connaitre leurs attentes. »

Le CNOG en province

Dès lors, de nombreuses villes ont signalé leur désir de voir le CNOG partager ces connaissances avec leurs cadres sportifs. En effet, de nombreux clubs se sont créés sans pour autant compter parmi leurs membres des professionnels du monde sportif. Le rôle du CNOG est alors de former ces dirigeants et de leur donner les clefs et les outils pour encadrer administrativement et entraîner leurs athlètes dans les meilleures conditions.

Port-Gentil, à l’ouest, fut la première ville en province à héberger ce séminaire, en novembre 2014. La ville avait mis à disposition une salle de réception pour accueillir les 50 personnes qui ont répondu présentes.

Le CNOG a ensuite pris la route de Lambaréné et de Mouila, dans le centre du pays, avant de revenir sur Libreville. Dans cette dernière ville, le Comité Olympique et la FEGAFOOT (Fédération Gabonaise de Football) ont collaboré pour offrir un séminaire uniquement adressé aux femmes. Enfin à Oyem, un cours a été réservé aux dirigeants du domaine du football.

gabon 5                                  gabon 2

Un moment d’échange

Chaque séminaire est une occasion de dialogue avec les associations sportives gabonaises. Le CNOG enseigne les techniques de management et les participants apportent leurs connaissances du terrain. Les discussions se créent après la présentation, et chacun fait part de son expérience.

Ces séminaires représentent ainsi une excellente opportunité pour le Comité Olympique gabonais de mesurer les attentes et les besoins des acteurs du sport du pays.

Folquet conclut en soulignant qu’« une évaluation est faite par les participants au sortir de ces séminaires ; il s’en dégage quelques points faibles que nous essayons de corriger par la suite. Mais nous tirons un bilan très positif de cette action. »

Par Amélie Boudier, volontaire AFCNO auprès du CNO du Gabon

zoom sur les cours gabon